Etre vegan ne consiste pas seulement à faire des choix alimentaires éthiques : c’est quelque chose qui peut et, idéalement, devrait imprégner tous les aspects de la vie. La façon dont nous vivons, dont nous voyageons, dont nous nous habillons et même la manière dont nous travaillons. Tout cela doit être fait de manière à respecter la dignité animal, que cela ne blesse pas ou n’empiète pas sur les droits des autres être-vivants.

Définition du vêtement vegan

Les vêtements vegan sont fabriqués de manière éthique en reconnaissant que les animaux ne doivent pas être traités avec cruauté ou souffrir alors qu’il existe des solutions alternatives. Les fibres artificielles, les fibres synthétiques, les matériaux recyclés ou réutilisés, le coton organique, le chanvre, le bambou et le liège sont quelques-unes des options naturelles pour une mode vegan.
Les vêtements végétaliens ne consistent pas seulement à éviter la fourrure – bien que ce soit peut-être la méthode la plus évidente, la plus évitable et la plus méprisée depuis longtemps en matière de cruauté envers les animaux. Il s’agit également de ne pas utiliser le cuir, la soie, le duvet, les plumes et la laine d’animaux.
L’idée est simple : ne rien acheter ou porter qui ait été fabriqué à partir de matériaux provenant d’animaux. Par définition, on entend par “produit animal” un article obtenu en gardant et en élevant des animaux en captivité, dans des conditions non naturelles et soumis à des traitements difficiles, voire à la cruauté.
Ainsi, un vêtement éthique ne doit pas être confectionné à partir des différents types de laine tels que le cachemire, le mérinos, l’angora, le pashmina, le poil de chameau, le shahtoosh, etc. Cela signifie également ne pas utiliser de soie, qui est produite en tuant les vers à soie dans leurs cocons, généralement bouillis vivants pour obtenir l’écheveau de soie.
Les vêtements vegan impliquent alors de ne pas porter ou utiliser de cuir. Ainsi, vos chaussures, ceintures, portefeuilles, sacs à main, vestes et manteaux et même vos bagages et meubles ou tout autre accessoire doivent être soigneusement sélectionnés pour s’assurer qu’ils ne sont pas en cuir ou en peau d’animal. Ainsi préférer un sac à dos en liège à un backpack en cuir, le liège étant surnommé “cuir vegan” tant il est résistant et noble.

Comment repérer un vêtement vegan ?

Tout d’abord, bien sûr, il y a la fausse fourrure pour remplacer les peaux d’animaux obtenues à partir de visons, de lapins, de renards, etc. L’acrylique et le polyester peuvent très bien imiter la fourrure si vous pensez que vous devez porter quelque chose de poilu.
A la place de la laine naturelle, rechercher la laine synthétique et la laine acrylique – elles sont très chaudes, durables et faciles d’entretien également. Si vous aimez le toucher de la soie, il existe de nombreux tissus fabriqués par l’homme qui recréent la même sensation et le même toucher. Au lieu de plumes et de duvet d’animaux, recherchez des matières de remplissage comme le duvet synthétique. Nous l’avons démontré plus haut, pour ce qui est de la meilleur alternative animale, optez pour le cuir de liège.

Liège Evasion, le cuir de liège pour défendre les animaux

Le liège fait figure d’exception en matière de solution alternative au cuir. Il possède de nombreuses qualités. D’abord, le liège est un produit végétal et naturel, aucun animal n’est impliqué dans le processus de fabrication des accessoires en liège. Ensuite, le liège est un tissu écologique très peu énergivore dans son process de fabrication. Ce dernier est extrêmement résistant, très léger et doux au toucher, enfin 100% recyclable Cerise sur la gâteau : aucun arbre n’est coupé lors de la conception de sacs en liège, la matière première étant une sur-couche d’écorce présent sur les arbres de chênes-liège. C’est en s’appuyant sur ces qualités remarquables que la marque éthique Liège Evasion se lance pour défendre un autre moyen de consommer, en parfaite adéquation avec la cause animale.

Le label PETA, un moyen de consommer vegan

Rechercher des vêtements fabriqués à partir de matériaux tels que le coton biologique, le chanvre, le bambou ou le liège peut s’avérer être un exercice difficile. S’il existe des matériaux ne faisant intervenir aucune cruauté animale, il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver. La célèbre ONG PETA que l’on ne présente plus dans les sphères vegan,  dispose d’une liste d’entreprises de vêtements vegan pour vous aider à faire des choix éthiques. Il s’agit également de repérer directement sur les boutiques, le logo du label “PETA APPROVED” qui garantit que les produits proposés n’ont pas entravé la dignité animale.